Photographie

Trouer l'opacité

Un jour j'ai perdu tout accès à la réalité du monde: je le voyais à travers une vitre sale et j'avais beau frotter, rien n'y faisait, je ne voyais rien. Ou mal. Ou pas suffisamment...

Tes mains s'effacent

Je vais poser l’appareil photo entre le monde et moi pour protéger mes yeux de la brûlure du réel. Le temps d’un été il sera mes lunettes eskimos.
 

L'enfant et la rivière

"être assis au bord de l’eau, voilà ce que l’enfant préférait. Il entrait dans la forêt et s’arrêtait au pied d’un saule, dans un lieu qui l’attendait, si l’on ose imaginer qu’une rive, du sable, quelques racines puissent attendre un autre. "