Parcours

© Fabrice Annette

© Fabrice Annette

Laure Samama est photographe et architecte. Elle vit et travaille à Paris.

Un labo ayant été installé dans son collège, Laure Samama développe les photographies de zoo prises par le professeur en charge du labo. Elle n’a encore pris aucune image elle-même. Ses première prises de vue donneront lieu à une exposition La pierre charnelle. 
Depuis son Deug de photographie à l'université de Paris 8 et son diplôme d'architecte à l'école d'architecture de Belleville, elle s'intéresse à ce qui se passe lors de la réception d'une oeuvre d'art par un spectateur.
Dans ses installations photo et vidéo, elle travaille sur le sens des images. L'architecture lui a appris qu'une idée abstraite peut prendre une forme concrète. Pour Trouer l'opacité, elle est partie à la recherche de paysages opaques, circulaires, fermés au regard, afin de retranscrire une incapacité à habiter le monde environnant. Le projet a ensuite évolué avec l'apparition des signes dans le paysage.
Trouer l'opacité sera exposé à la Maison Doisneau en juin 2018 et a été exposé à la galerie VU.
Le livre photo et le livre d'artiste sont aussi un lieu de rencontre, entre le lecteur et le livre, mais aussi entre le texte et l'image dans l'espace du livre. Ce qu'on appelle aimer a été publié par Arnaud Bizalion en 2016.
Sa curiosité pour le monde de l’art lui a permis d’assurer le commissariat de deux expositions, Après l’orage pour l’association L’image latente et Métamorphose, pour Itar.
Elle prépare un livre en collaboration avec l’écrivain Hélène Gestern.
Elle poursuit ses recherches en s’appuyant sur diverses disciplines, photographie, vidéo, écriture, architecture, afin de partager une vision du monde.

 

juin 2018
Trouer l'opacité à la Maison Doisneau


9 novembre au 16 décembre 2017 (en cours)
Exposition collective Repli sur selfie à la galerie Immix.


2017
Acquisition de Entre les doigts, Sur le fil, La palourde, Rien, L'alpiniste, par la Bibliothèque Nationale de France
Exposition Trouer l'opacité à la galerie Vu'.

2016
Tes mains s'effacent à La Couleuvre (NoPoTo)
Cadavre exquis, coffret à 12 artistes, éditions NoPoTo.
Exposition d' Entre les doigts au Boudoir 2.0, à Arles
Prix du jury pour le livre d'artiste Entre les doigts, lors du festival La photo se livre.
Exposition Entre les doigts, Ce qu'on appelle aimer et La femme-barbecue, Festival La photo se livre,  La Fontaine Obscure à Aix.
Exposition Tes mains s'effacent, Métamorphoses, Grand Garage Turenne, Paris.
Commissariat d'exposition de Métamorphoses, Grand Garage Turenne, Paris.
Animation d'un atelier intensif à l'école d'architecture de Malaquais, La chambre pleine, éprouver et donner forme.
Exposition au Musée de l’Éternelle, Tes mains s'effacent.
 

2015
Projection de On ne trouble pas l’intimité des chambres à coucher et L’enfant et la rivière, Musée de l’Éternelle
Commissariat de l’exposition Après l'orage pour L’image latente .
juin 2015 : Portes ouvertes, L’image latente, Paris

2014
NoPoTo, Espace Péclet, Paris
Convergence, Itinérance Photo Docks Art Fair, Lyon
L’opacité du monde, Galerie Le Bleu du Ciel, Lyon
Portfolio, Tes mains s’effacent, Revue Camera
Reportage photographique, Le Val de Saône, Béton Pluriel, Revue
Portfolio, Trouer l’opacité, Revue Camera
Portfolio, Trouer l’opacité, L’oeil de la photographie

2013
Reportage photographique (et couverture), Le Grand Paris, Terre d’échange, Ed. Autrement
Fête de Saison, affiche, Centre Jean Verdier2013 : Inquiétante étrangeté, Centre Jean Verdier, Paris

1995
Les amis de mes amis sont mes amis, UP8 Exposition individuelle
La pierre charnelle, Centre Valeyre, Paris Publications